This page was exported from Millancay - Site officiel [ http://millancay.fr ]
Export date: Tue Dec 18 16:15:26 2018 / +0000 GMT

Histoire de Millançay



Article réalisé à partir de « MILLANCAY l'art du temps » brochure éditée en décembre 1999 sous la « présidence » de Daniel COSTENOBLE, maire.

Plusieurs hypothèses ont été avancées quant à l'origine du nom Millançay : domaine de la plaine du milieu (nom le plus probable) : Médiolantiacum, bourg du moulin, les mille lances, Mediolanum Castrum …

Les premiers vestiges retrouvés sur le territoire de la commune permettent de situer vers 4000 avant Jc la première présence de l‘homme ; 7 sites gallo-romains ont été identifiés ( Villeloup,Villechaise, La Gouchère, la Brosse, La Locature du moulin à vent, Varenne, Ferme du petit Villesavin).

Très probablement à la fin du 9ème siècle, Millançay se trouve rattaché au comté de Blois.

La Vicomté de Millançay avait concédé des terres à des fidèles établis en petites seigneuries comme Varennes, le Vieil Millançay, la Gouchère, Villechenaye, Marcheval, les Augières.

A la révolution l'Etat s'approprie les biens des nobles, les châteaux et domaines sont vendus à l'exception de la forêt de Bruadan qui reste la propriété de la famille de MONPENSIER.

En août 1914, la guerre va toucher dramatiquement Millançay.56 morts directs sur une population de 120à 150 hommes valides sans compté les prisonniers et blessés parfois irrécupérables.

En août 1939, la guerre à nouveau : Millançay est un lieu de passage et de halte. Des centaines d'enfants femmes vieillards sont logés par la population du village. Les Allemands occupent temporairement le bourg à plusieurs reprises et choisissent souvent de s'installer dans les châteaux des environs. Le 18 juin 1944 le jour même du célèbre Appel du Général DE GAULLE, un affrontement a lieu entre des Allemands et les Français faisant 5 morts. Pour  certains Millançois, ce fut le début d'une activité obscure, clandestine, dangereuse et héroïque au service de la Résistance et des Alliés. Un groupe de FFI se forme autour de Pierre LEFEVRE, un millançois d'origine. Plusieurs affrontement ont lieu dont l'épisode de la route de Marcilly , une traction faisant partie d'un convoi de prisonniers se dirigeant vers le bourg  avec à son bord un général français et son chauffeur  bifurque brusquement au carrefour et ne sera semble-t-il pas rattrappée.

Après les cérémonies officielles de la Libération le groupe FFI sera dissous.

Après ces temps troublés, Millançay continuera son développement tranquille, les différentes équipes municipales cherchant toujours à développer l'activité du village tout en tâchant de conserver son charme rural  et le confort de vie de ses habitants.

 

 


Post date: 2015-02-27 11:04:43
Post date GMT: 2015-02-27 10:04:43
Post modified date: 2018-01-11 16:10:10
Post modified date GMT: 2018-01-11 15:10:10

Powered by [ Universal Post Manager ] plugin. MS Word saving format developed by gVectors Team www.gVectors.com